Comment apprécier le sexe anal ?

Comment apprécier le sexe anal ? Avec une certaine attention et de bonnes connaissances, le sexe anal n’est ni douloureux ni abject. Au contraire, il doit être perçu comme source d’excitation et de plaisir. Petit tour d’horizon de cette pratique sexuelle parfois adorée et (trop) souvent rejetée.

Avoir essayé ou pas, avoir envie ou pas… Il faut comprendre que le sexe anal est avant tout un processus qui engage 2 partenaires. Vous avez déjà vécu une expérience regrettable mais peut-être n’étiez-vous pas prêt(e). Souvenez-vous de votre premier rapport sexuel, pour beaucoup d’entre nous ce ne fut pas un souvenir mémorable. Comme dans toute pratique, qu’elle soit sexuelle ou non, l’expérience est primordiale. C’est dans doute encore plus vrai pour la sodomie.
Entre appréhension et/ou mauvaise expérience, vous exprimez un rejet du sexe anal car cela vous semble davantage effrayant qu’excitant. Documentez-vous et surtout allez-y par paliers, c’est uniquement en étant bien préparé(e) que vous pourrez en tirer une jouissance.

Une bonne connaissance et maîtrise de son corps

Première chose, connaissez-vous bien votre corps et plus particulièrement vos fesses et cet orifice “interdit” ? Commencez déjà par apprendre à connaitre votre postérieur. Comme pour bon nombre de personnes c’est une zone qui vous est sans doute étrangère. Effleurez et caressez pour vous familiariser peu à peu avec votre anus. Si vous n’arrivez pas vous-même à en retirer un certain plaisir il vous sera difficile d’autoriser un(e) partenaire de s’y aventurer.
Commencez par lubrifier votre doigt et délicatement votre anus. Caressez-le doucement en prenant votre temps, dites-vous que vous allez explorer. Des mouvements légers aideront à détendre les nombreuses terminaisons nerveuses et à avoir des sensations agréables. Prenez votre temps et lorsque vous vous sentez prêt(e), insérez délicatement un doigt. Allez-y progressivement et si besoin, n’hésitez pas à lubrifier encore. Doucement mais sûrement, poursuivez la pénétration en allant à votre rythme. Cela vous aidera à découvrir votre fort intérieur et à mieux appréhender puis gérer les réactions des muscles du sphincter. Décontractez-vous, peu à peu votre anus va “accepter” votre doigt et se détendre.

Au fil du temps vous vous habituerez davantage aux sensations que cela procure. Un petit vibromasseur ou gode peut être envisagé pour vous aider à pratiquer et à vous habituer progressivement à la sensation d’un “objet” plus gros. Il est très important d’y aller petit à petit lors de la pénétration avec un sex toy ou un pénis. L’anus a une capacité à se dilater mais cela doit être maîtrisé par les 2 partenaires.

Sexe anal : le passage à l’acte phase 1 : préliminaires

Votre corps ne peut être détendu que si votre esprit l’est. La règle de base est donc de vous sentir propre et donc, le cas échéant, de vous laver avant de passer à l’acte.
Plus encore que la pénétration vaginale, le sexe anal nécessite de faire monter le désir en passant tout d’abord par une étape de préliminaires. Montrez que vous êtes disposée à offrir votre orifice anal à votre partenaire. Le mieux est souvent de le guider, cela peut être en vous caressant vous-même pour lui montrer que cela vous excite ou en le dirigeant. Si votre partenaire vous fait un cunnilingus vous pouvez par exemple lui faire comprendre que vous l’invitez à diriger sa langue sur votre anus. L’anulingus va permettre de pré-lubrifier et de détendre votre anus.
Avant de passer à la pénétration vous devez au préalable appliquer généreusement du lubrifiant à base d’eau sur le pénis de votre partenaire. Invitez-le également à lubrifier ses doigts et à vous doigter.

Sexe anal : le passage à l’acte phase 1 : pénétration

Vous devez le savoir, certaines positions sont davantage propices à la sodomie. Dans les scènes de film porno il est fort courant de voir la femme se faire sodomiser en position levrette. C’est pourtant une position peu idéale pour débuter le sexe anal. Le fait d’être à 4 pattes ne permet pas de détendre idéalement les muscles de l’anus. Pour les premières fois il est recommandé que la femme soit allongée sur le dos. Cela permet aux partenaires de se voir, de s’embrasser et de pouvoir mieux guider la pénétration.
Lorsque votre partenaire commence à vous pénétrer, décontractez-vous en gérant au mieux votre respiration. Il y a comme “un cap à passer”, les premiers centimètres du pénis peuvent engendrer une gêne mais une fois que votre partenaire sera “bien en vous” vous commencerez à ressentir le plaisir. Continuez doucement, en n’hésitant pas à guider votre partenaire par la parole ou les gestes. Si vous ressentez une douleur mettez fin à la pénétration. Cela signifie que votre anus n’a sans doute pas bien ou pas assez été préparé. Détendez-vous et n’hésitez pas à repartir à 0, c’est en pratiquant que le plaisir viendra.

Bisous coquins les chéri(e)s.
Sophie

Et pour les sex toys sexe anal c’est par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × quatre =